Juste un petit mot pour vous faire partager les grandes lignes de ce que le papa d’un enfant atteint du Syndrome de Stargardt m’a expliqué à propos de l’intérêt de son fils pour certaines histoires en ligne.

Ce dernier est atteint d’une déficience qui lui ôte 9/10 de ses capacités visuelles. Pourtant il peut profiter de certaines histoires en images lorsqu’elles existent dans un format vectoriel et non dans un format d’image compressé (type .jpeg). En effet il existe des solutions de loupe logicielle pour agrandir 8 fois l’affichage écran, mais seule le vectoriel supporte de tels agrandissements sans perte.

Il est également important que les textes des pages html soient écrits dans des tailles relatives (en « em » et non en « px » ou « pt »), afin que des déficients visuels puissent l’agrandir jusqu’à l’équivalent de 14pt au minimum pour pouvoir le lire. Enfin, les images importantes doivent toujours être dotées d’une balise « alt » qui contient une description textuelle de l’image ! (si vous voyez mal, savoir ce que vous devez voir aide à mieux le voir).

Voilà, simplement ces quelques éléments pour faire réfléchir ceux qui créent des sites et racontent des histoires… Nous croyons souvent que parce que nous travaillons dans le milieu de l’image, seuls des gens bien-voyants consulteront nos pages. Alors qu’il existe une multitude de déficiences visuelles entre un oeil parfait et un oeil aveugle, et que bon nombre des personnes touchées sont loin de n’être intéressées que par le texte… C’est d’autant plus triste d’oublier ces personnes, que l’ordinateur est une bénédiction pour eux dans la mesure où il offre énormément plus de facilités pour rendre les contenus accessibles à tous.

Voir aussi :