Dans son numéro 121, Bodoï consacre un dossier à la “révolution” de la BD numérique. Le propos développé est une bonne porte d’entrée pour comprendre les enjeux actuels. Je ne suis pas peu fier d’y être abondamment cité :p.

Une petite rectification tout de même : Webcomics.fr est un hébergeur de BD en ligne et non un hébergeur de blogs comme l’indique l’article. Nous sommes donc dans le même créneau que Drunkduck.com auquel est improprement assimilé Foolstrip, qui est un éditeur et non un hébergeur. Il va falloir que le monde de la BD apprenne le vocabulaire du web : confondre hébergement et édition sur le web c’est comme si l’on confondait l’imprimeur et l’éditeur dans le secteur traditionnel.

Voir aussi :