Le 23 mai 2018, je communiquerai autour de l’expérimentation de la plateforme de navigation web contributive needle lors du Colloque international GeCSO 2018 « la création des connaissances dans les organisations innovantes et leurs réseaux » à Paris.

Résumé

En 2018 a débuté à l’Université de Lorraine l’expérimentation d’un service d’accès aux contenus en ligne alternatif aux moteurs de recherche et aux réseaux sociaux. Issu de la recherche, needle vise à offrir au monde universitaire puis au public, un outil simple et performant pour découvrir de l’information et des productions scientifiques, intellectuelles et créatives sur l’Internet. Les suggestions offertes par needle au cours de la navigation de ses utilisateurs reposent sur une logique de partage et de co-construction dans laquelle chacun accède au réseau par le biais des ressources qu’il a lui-même indexées. C’est ce que nous avons nommé la navigation web contributive. Le service se distingue des formes traditionnelles d’infomédiation telles que les moteurs de recherche (qui nécessitent de formuler une requête), les réseaux sociaux (qui s’appuient sur un réseau relationnel), les outils de veille (qui nécessitent l’identification préalable de sources) ou les outils de signets (qui organisent et archivent l’information froide). Pour y parvenir, needle reposes sur une logique info-communicationnelle bien avant le recours au traitement informatique. Ces spécificités font de needle une proposition originale susceptible d’accompagner la quête de résonance hors de laquelle inspiration et créativité ne peuvent qu’être inféodées à l’état aliénant de « stabilisation dynamique » qui frappe nos sociétés modernes.

 

Voir aussi :