Dans le cadre de la journée d’étude « Pratiques d’écriture et de réécriture à l’interface des sciences et du journalisme » que nous organisions le 21 septembre 2016 à Nancy, Violaine Appel et moi-même avons présenté, à 14h40, une communication autour de la notion d’empreinte numérique.

Résumé

Les universités sont de plus en plus enjointes à prendre en compte leur responsabilité sociétale. Plus que la trace, l’indice ou l’inscription, la notion d’empreinte – de par sa portée objectivante et réflexive – apparaît pertinente pour aborder cette question par rapport à l’environnement numérique. Les établissements universitaires sont appelés à prendre leur part dans la construction et les transformations de cet environnement. C’est dans cette ambition que l’Université de Lorraine s’est portée membre fondateur du média d’information en ligne The Conversation France. Mais il nous incombe également de penser notre empreinte numérique. C’est pourquoi, depuis notre position d’observateurs-participants au projet The Conversation France, nous avons entrepris d’étudier l’appropriation de ce dispositif novateur par les universitaires lorrains.

 

Voir aussi :