Julien Falgas

J'ai été formé aux arts plastiques et aux contenus web avant de devenir webmestre pour l'Université de Lorraine. J'y ai assuré plusieurs enseignements en Sciences de l'information et de la communication et soutenu une thèse intitulée "Raconter à l'ère numérique : auteur et lecteurs héritiers de la bande dessinée face aux nouveaux dispositifs de publication".

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

2012 mar. 14

Communiquer à l'ère numérique, première note de lecture

question-communication-20.gifLe numéro 20 de la revue ''Question de communication'' éditée par mon laboratoire de recherches vient de paraître et avec lui ma première note de lecture, consacrée à l'ouvrage ''Communiquer à l'ère numérique'' (Granjon et Denouël, 2011).

Lire la note de lecture en texte intégral sur Revue.org

Extraits :

À travers les contributions de dix chercheurs, Julie Denouël et Fabien Granjon présentent un tour d’horizon de la recherche des trente dernières années autour des usages sociaux des technologies numériques d'information et de communication (TNIC). N’ayant pas la prétention de se livrer à une « dissertation exhaustive » (p. 11) tant théorique qu’empirique, Communiquer à l’ère numérique ne saurait constituer un état de l’art. En revanche, la variété des positions exprimées, ainsi que celle des thématiques abordées ouvre un prisme à la fois large et accessible pour comprendre les enjeux de la sociologie des usages. À ce titre, cet ouvrage intéressera tant les sociologues désireux d’aborder les TNIC, que les chercheurs ou les praticiens de la communication numérique en quête de clés pour mieux comprendre les usages.

(...)

communiquer-ere-numerique.jpgLe programme de recherche proposé par Olivier Voirol autour de l’intersubjectivité technique tout comme l’approche exploratoire promue par Alexandre Mallard pour dépasser le clivage entre usages et innovation posent des jalons essentiels à toute recherche autour des usages des TNIC. Si les mises en gardes exprimées par Julie Denouël, Fabien Granjon ou Josiane Jouët se révèlent salvatrices, le soucis de désectorialiser les approches des usages constitue le principal défi parce qu’il oblige à concrétiser une approche interdisciplinaire. Sous-titré regards croisés sur la sociologie des usages, Communiquer à l’ère numérique assume son éclectisme et parvient à donner une vision assez fine de ce pan de la sociologie et de sa capacité à interroger la communication à l’ère numérique. Outre cet intérêt documentaire, l’ouvrage collectif dirigé par Julie Denouël et Fabien Granjon constitue surtout une boîte à outils à même de s’intégrer à bien des programmes de recherche hors du champ de la sociologie des usages ou même de celui de la sociologie.

Merci à Internet Actu de m'avoir fait découvrir ce livre à travers l'interview de ses auteurs.