Les aventuriers du dimanche, par Toundra.Je me délecte de chaque nouvelle planche des Aventuriers du dimanche.

J’aime ces anachronismes tout en finesse. Après un passage hilarant qui laissait craindre de s’embourber dans le récit d’une soirée de MMORPG (Nd: jeu de rôle massivement multijoueur sur Internet), voici que nos héros bravent la pluie après avoir réuni leur goûter. On pense aux jeux grandeur nature en plein air, autant qu’aux interminables soirées de jeu de rôles sur table autour de moultes friandises et boissons à haute teneur calorique… Servi par un tel graphisme, c’est mignon comme tout.

Il ne manque plus qu’une intrigue inattendue dans cet univers décalé pour parfaire l’ensemble. Fan de Donjon (la BD) de la première heure (j’ai commis Donjon Pirate bien avant l’heure), je ne peux m’empêcher d’y penser. Mais ici le potentiel est différent : Les Aventuriers du dimanche vont plus loin dans leur filiation avec l’univers ludique… Il leur suffirait d’aller aussi loin dans la dimension épique ou dramatique pour déboucher sur un nouveau mélange des genres auquel tout amateur d’imaginaire ne pourra qu’adhérer.

Voir aussi :