cahiers-pedagogiques-506.jpgLes Cahiers Pédagogiques m’ont invité à contribuer au dossier intitulé « Penser et apprendre la bande dessinée » paru dans leur numéro 506.

Quelques écoles d’art ont récemment mis en œuvre des cours consacrés à la bande dessinée numérique. Un point sur les projets pédagogiques, artistiques et narratifs autour de ce nouveau support qui bouleverse la BD comme le reste de l’édition.

« Il ne peut pas y avoir de définition définitive de ce qu’est la bande dessinée, puisqu’à chaque moment une innovation (…) peut survenir et remettre en question les canons établis » (Maigret, 2012). C’est ainsi que les dispositifs de publication numérique obligent à remettre en question les représentations de la bande dessinée sur lesquelles se fondent ses définitions. La mise en œuvre récente, dans quelques écoles d’art, de cours consacrés à la bande dessinée numérique offre l’opportunité d’interroger les représentations portées par les enseignants et leurs étudiants.

Je me suis entretenu avec les enseignants qui étaient en charge de ces cours en 2011-2012 aux Arts Décoratifs de Strasbourg (Joseph Béhé et Finzo) et à l’école Emile Cohl de Lyon (les frères Olivier et Jérôme Jouvray). Pour comprendre quels objectifs pédagogiques ils poursuivaient, j’ai cherché à identifier les représentations de la bande dessinée dont ils étaient porteurs et les ai confrontées aux témoignages des étudiants, recueillis par le biais de questionnaires électroniques et d’entretiens.

Lire l’article…

cahiers-peda-1

Voir aussi :